Menu

Plus de 1000 réfugiés ivoiriens rentrent du Liberia, dès cette semaine

...

Plus de 1000 réfugiés ivoiriens rentrent du Liberia, dès cette semaine

L'infodrome, Abidjan News, 05 Jan 2016

URL: http://www.linfodrome.com/vie-politique/23911-plus-de-1000-refugies-ivoiriens-rentrent-du-liberia-des-cette-semaine
Quatre (4) convois du Haut commissariat des réfugiés (Hcr) ramèneront en Côte d’Ivoire plus de mille Ivoiriens qui se sont réfugiés au Liberia.

Dans un communiqué de presse qu’elle nous a fait parvenir samedi dernier, le Haut commissariat des réfugiés annonce le retour volontaire de réfugiés ivoiriens au pays en provenance du Liberia où ils ont fui. Ces retours se feront dès le 18 décembre 2015. Jointe par téléphone dimanche soir, Nora Strum, la chargée de l’information publique du Hcr a fait plus de précisions.

« Les premiers convois auront lieu vendredi 18 décembre: un au niveau de Tabou et un au niveau de Toulepleu. Les capacités de transport sont 250 personnes au niveau de Tabou et un peu plus au niveau de Toulepleu. En principe le 22 décembre prochain, il y a aura encore deux convois. Une fois, un à Tabou et un autre à Toulepleu», a t-elle affirmé.
En effet dans le communiqué ci-dessous, le Hcr présente la situation sur le retour des réfugiés ivoiriens en Côte d’Ivoire.

« La Côte d’Ivoire, le Liberia et l’Unhcr conviennent de reprendre immédiatement le rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens au Liberia. Suite à la cinquième réunion technique de la Commission tripartite sur le rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens, tenue les 9 et 10 décembre 2015 à Monrovia, les Gouvernements de la Côte d’Ivoire et du Liberia et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (Unhcr) ont convenu de reprendre le rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens vivant au Liberia.

Il a été décidé que les premiers convois entreront en Côte d’Ivoire le vendredi 18 décembre prochain. Étant donné que la frontière terrestre entre les deux pays reste fermée, cette opération sera effectuée par le biais de couloirs humanitaires mis en place à Tabou et à Toulepleu, dans le sud-ouest et l’ouest, respectivement.