Menu

Réconciliation nationale

...

Réconciliation nationale

Fraternité matin, 16 Jul 2013

URL: http://data.unhcr.org/cotedivoire
Moments d’échanges mais aussi de vive émotion entre un groupe de 6 réfugiés ivoiriens au Ghana et les autorités administratives et coutumières de Bondoukou. C’était lundi 15 juillet, à la résidence du préfet de la région du Gontougo, Germain Goun François. Une rencontre organisée dans le cadre de la mission d’évaluation dite ‘’Go and See’’ visant à permettre aux réfugiés de s’imprégner eux-mêmes des réalités sécuritaires en Côte d’Ivoire. Ainsi, ces 6 réfugiés, accompagnés par le Haut-commissariat aux réfugiés (Hcr) et le Service d’aide et d’assistance aux réfugiés et apatrides (Saara), sont en mission en Côte d’Ivoire pour le compte de leurs compatriotes au Ghana dont au moins 1620 vivent dans le camp de Fetentaa, dans la région du Brohon Ahfo. Selon le porte-parole de leur délégation, Gnahou Thierry, ils sont soucieux de la situation sécuritaire sur le terrain car ils veulent rentrer au pays. « Votre retour nous réjouit. Le Président de la République SEM Alassane Ouattara, ne manque pas l’occasion d’inviter tous nos frères à rentrer au pays, en vue d’apporter leur pierre à la réconciliation nationale et à la reconstruction du pays. A votre retour au Ghana, vous serez nos messagers auprès des autres frères pour leur dire que la situation est normale en Côte d’Ivoire et qu’ils peuvent rentrer en toute fraternité. », a indiqué à ses hôtes le préfet de Bondoukou qui avait à ses côtés le roi de Abron, des chefs de communauté, des directeurs régionaux, les représentants des forces de l’ordre ... « La meilleure assurance que l’on peut vous donner, c’est de compter sur nous pour vous accueillir, comme nous l’avons déjà fait pour ceux qui sont revenus », a précisé Nanan Bibi II, chef de la province Pinango. A en croire Mme Télétigui, assistante de protection au Hcr, chargée du rapatriement des réfugiés ivoiriens au Ghana, débutée ce 15 juillet à Bondoukou, l’une des portes d’entrée des réfugiés au Ghana, cette mission d’évaluation va se poursuivre à Abengourou et Adzopé pour s’achever à Abidjan, le 19 juillet.